Feedback, OP Cherno2 chez AMA France

Que dire sur la partie dominicale
Avatar du membre
Hellcat
Messages : 719
Enregistré le : lun. 2 janv. 2017 13:21

Feedback, OP Cherno2 chez AMA France

Messagepar Hellcat » mar. 8 juin 2021 00:38

Bien le bonsoir,
Voici mon petit retour sur cette OP Cherno2
Pour rappel il s’agit de la suite de Cherno1 où nous faisions partie de la faction Monolith (ou Monolitre, tout dépend de l’heure dans la journée), à l’issue de quoi nous avions perdu d’un cheveu la centrale nucléaire de Chernobyl. Je dis d’un cheveu car en vrai on ne l’a pas perdu mais comme on dit "Ta gueule c’est scripté". Notre faction se terrait à présent dans des grottes sombres aux alentours de la centrale et nous préparions notre revanche, bref on été pas là pour enculer des snorks.
Nous partîmes donc à six : Notre bon président, Aso, Théo, Garfield, Fifou et moi-même pour l’aventure

Image

La route se passe sans trop de péripéties (je vous épargne les conversations radio entre les véhicules) et nous arrivons chez AMA France où nous sommes accueillis par ….suspense…Guillaume. Et non pas de Rambo pour cette fois ci hélas, c’est Guillaume, un gars sympathique que nous avions rencontré sur Gatteras qui fais le parking, avec certes moins d’efficacité (les rétroviseurs des véhicules le remercient encore) mais surtout beaucoup moins casse bonbon. Bref, on se fait enregistré par Riton, Jonathan arrive dans la foulée et Tigre commence les voyages vers notre camp. Au passage on admire le nouveau bolide du seigneur de Lumière et Litanie

Image

Gros point positif : Notre nouveau camp est au bord du chemin et des WC de chantier sont installés. Tigre peut donc larguer le matos vraiment à notre camp sans qu’on en chie sang et eau pour tout trimballer. Nous retrouvons nos camarades de l’an dernier (Michel, Oleg, Charon, Sacha…etc) et on installe le bivouac. Au passage on joue un petit air de cors histoire de montrer à l’armée qui crèche a côté qu’on n’est pas là pour le room service. Et il se trouve que ces derniers se mettent à faire brailler une sirène en guise de réponse. Vraisemblablement se ne sont pas les même que la dernière fois et ils ont relevé le gant, ça donne le ton pour la suite. Le reste de la soirée se passe nickel, entre souvenir de batailles passées, barbeuk, rhum arrangé et conversations qui ne peuvent êtres retranscrites sur l’espace publique. Tout le monde au dodo car demain ça décolle ! La nuit se passe normalement, entre ronflement et flatulences, et le matin arrive rapidement avec un Théo matinal qui nous réveil dans la joie

Image

Note pour Gwen : dormir avec son Glock et une mike40 à portée de main permet d’éteindre le réveil rapidement et de calmer les penchants d’un président trop loin de chez lui. On fait notre petit dej et là ça commence à venir squatter la tente en mode ZAD (genre j’ai oublié le réchaud, je te le squatte et je me barre sans l’éteindre dès que le petit dej AMA arrive). Nous partons pour Rostok pour le briefing de Tigre, Riton se pointe pour dire quelques mots et décerne des prix pour Cherno1 dont celui de Jean Michel BTP pour notre Aso national (fière le copain). Nous repartons vers notre camp où Charon et Michel nous donnent nos instructions. Nous avons dû nous séparer car suite à la destruction de la centrale et des sites SAM du premier opus, l’aviation de l’armée cherchée à nous bombarder si on se baladait à plus de 4. Je pars donc avec Aso et Lumière pour construire ce qui sera notre QG, QG que nous garderons à tours de rôle tout le samedi sans voir personne. Pendant ladite construction, un pauvre stalker se pointe et se fait scier en deux par une rafale de DT4. Nous lootons sa dépouille (le gars à fais ouf car on à pas pris son DMR, juste un chargeur) après l’avoir achevé en mode hara kiri. Il nous racontera HRP (Hors Rôle Play) qu’en fait il s’était perdu sur le terrain. Pas de bol pour lui il a fini chez nous. Fières du devoir accompli, nous regagnons notre camp pour annoncer la nouvelle et Michel nous envoi pour une instance au labo X-18 récupérer des pièces pour réparer la centrale. Nous y allons (en fait il s’agit du SGC rebaptisé pour l’occasion) et nous commençons à fouiller, on retrouve deux manomètres et nous tombons nez à nez avec un monstre qui se met à nous balancer des briques à la gueule. Me souvenant que les monstres sont immunisés aux tirs de répliques, je sors la baïonnette et j’attaque. Mais hélas la créature à plus d’allonge, par deux fois je le tranche et ce derniers met fais une attaque qui me met sur le cul, au sens propre du terme. Lumière me ressuscite mais arrive à cours de stimpack. Alors Aso sort le couteau et la créature fait demis -tours. Sur le coup on n’a pas su si elle commençait à être a cours de PV ou si c’est la vue d’un grand Monolitro-Picard le rictus au lèvres qui à ruinée tout son courage. On apprendra par la suite que c’est la première hypothèse qui été bonne. On s’apprête à rentrer au bercail quand un groupe hostile fait irruption dans le complexe. Malheureusement le côté détente sauvage reprend le dessus et certain tirent par-dessus les cloisons et prennent pas leurs billes, donc on s’enerve pas, on lâche l’affaire et retour au camp avec les précieux items. Juste petite aparté, notre camp est à l’autre bout de la map et je ne sais pas combien on a pu marcher sur toute l’OP mais on a transpiré.
Plus tard, on se ballade aux abords de la centrale et on voit un mec en combi de mécano en train d’espionner les gars du Devoir, ce sera la seule fois que je verrais ces fétichistes du cuir. Le dis mec se fait repérer et dessouder dans son cratère comme un malpropre. Repérés et en infériorité numérique nous décidons de nous replier, après bien entendus avoir lâché quelques rafales profilaxiques. En revenant sur nos pas, qui je vois au loin ? Mon Théo qui avait commencé en Loner (avec Alex et Jonathan) qui est debout en plein milieu d’un groupe assis et qui attend je sais pas quoi. Le désir est trop fort, je l’aligne, je n’y crois pas, une rafale part et je vois Théo lever la main et me regarder tout surpris. Tout content de ma connerie, je repars mort de rire et je me retrouve coincé entre deux feux pour revenir me faire pourrir et looter au pied d’une cahute. Au passage on apprend que Garfield s’est blessé à la main, une sombre histoire de rencontre entre un yamakasi et un silex, qu’il est évacué par Tigre, mais reviendra plus tard avec un bandage et 10 jours d’ITT

Image

Viens ensuite l’heure de manger, on graille tranquillement au calme, et je repars pour une autre mission : on a réparé un lobotomisateur et on entreprend de parcourir la zone avec pour faire revenir à nous nos frères frappés d’amnésie. En vrai ça se traduit a escorter une enceinte sur patte qui gueule un message en boucle…. Et à survivre le plus longtemps possible. Notre chemin nous conduit jusqu’au QG de la Liberté où une partie de l’équipe se fait tailler en pièce par le C4/Hind/Hélico (lequel appareil finira avec le réservoir percé et une plaque d’origine inconnu sur le bord de la route). Planqué comme une Sangsue derrière un arbre, j’entreprends d’abattre l’hélico à la grenade et ça marche, le pilote valide la touche et bat en retraite. Nos évangélisateurs nous respawn et nous repartons pour facile 10m avant de se faire scier par la Liberté. Au passage je prends la radio d’un mec dans la tronche alors qu’il fait une cascade pour me sauter par-dessus. Après ça il me pique mon foie et prend un selfie de ma dépouille, en fait c’est un gars des Tridents, des voleurs d’organes (suivez un peu dans le fond svp)
Pendant ce temps, Charon a négocié un lance missile avec les bandits pour éliminer la menace aérienne, nous pouvons maintenant nous déplacer en groupe complet. D’autant plus que nous avons récupéré nos frère égarés, le Monolith est désormais an fait de sa puissance. Nous entreprenons d’aller récupérer notre maison : la centrale nucléaire de Chernobyl. Pour cela nous avons besoin d’un guide (là, je n’ai pas compris pourquoi) et c’est avec Riton que nous négocions notre voyage. Arrivé à la centrale, le guide attaque la porte au chalumeau (un accessoire GN vachement réussi) et des monstres en sortent pour nous accueillir comme des chiens qui n’ont pas vu leur maitre de la journée. S’en suit une instance composée d’énigmes, de câlins aux créatures et d’une bonne dose de fumigènes. J’ai dû me glisser dans un conduit pendant qu’Izaki m’éclairai comme il pouvait, pour brancher des tuyaux, pendant qu’un Snork très joueur s’amusait à me voler les dits-tuyaux en me grimpant dessus, j’ai cru que j’allais me pisser dessus a force de rire. Pendant ce temps, Aso faisait une partie de mastermind sur un tableau électrique foireux pour redémarrer la centrale. On a pu également le voir faire une partie de sumo avec un zombie dans le conduit où je me suis foutu juste avant. Je voudrais au passage saluer le jeu des PNJs qui nous nous ont mis dans l’ambiance parce que franchement c’était fun.

Image

La centrale réactivée, nous décidons de kidnapper la cause de notre chute : Tchernobyna. Nous prenons d’assaut le QG de la liberté en mode FAMAS, avec Théo on a fait infiltration dans les tranchés pour finir par se faire pourrir au bout, mais cela à laisser le temps aux autres de capturer la scientifique. On notera au passage que je ne suis plus le seul râteau d’AMA France et la légende raconte qu’elle aura laissé une partie de son froc pendant l’extraction. Ramenée, chez nous elle sera lobotomisée et les conséquences seront révélées a Cherno3. Deux valeureux la relache dans un simulacre de transfert et c’est ainsi que se finira le samedi. Il y aura bien une attaque de nuit contre le QG de l’armée mais en camo urban, sans lampe, avec des mecs équipés de JVN, Thermiques et amplificateurs de sons, ça été du tir aux pigeons, j’ai préféré lacher l’affaire et aller au dodo.
Voilà, je vous raconterai la suite demain pasque demain matin faut se lever. Bisoux les louloutes
Cruauté réveille-toi ! Qu'importe le courroux, qu'importe la ruine, et que l'aube soit rouge !

Avatar du membre
Hellcat
Messages : 719
Enregistré le : lun. 2 janv. 2017 13:21

Re: Feedback, OP Cherno2 chez AMA France

Messagepar Hellcat » jeu. 10 juin 2021 00:17

Voici la suite de l’histoire,
Après une nuit sans rien de particulier, nous sommes rassemblés vers 9h45 pour monter à l’assaut de la centrale (je sais pas pourquoi vu qu’on la tenait hier), mais avant nous bifurquons pour un baroud d’honneur sur le camp de l’armée. En vrai c’est juste un assaut brutal pour la photo, on avait le droit d’highlander jusqu’au abord du camp. Nous menons une charge héroïque où une gilet jaune s’arrête en plein milieu du chemin, manquant d’être piétinée par la locomotive Izaki, suivi par son wagon de queue Theo. Bref, la petiote ne tient pas la Tourtel et a tendance à se retrouver dans nos pattes au risque de se faire écrabouiller. C’est le président qui y laissera ces genoux pour éviter l’imprudente (en plus de son crane pour démonter sa tente, une sombre histoire de barbelés mal placés). La photo/video prise, nous filons vers notre objectif final.
Au moment du déploiement j’ai perdu le contact avec le reste du groupe car je cherchais à me faux-filet (blague) entre les cratères pour arriver sur le flan de la centrale. La tâche ne fut pas facile car un certain punk à chien me collait au cul avec la même discrétion que lorsqu’il tenait l’enceinte du lobotomisateur, déjà que le camo Monolith est franchement relou pour ce genre de boulot, là je vous explique même pas mon agacement. Il a cependant été utile pour me faire revenir en jeu, jusqu’au moment où il se fit sortir misérablement. Abandonnant mon compagnon de fortune dans un cratère (cheh!), je fini par atteindre à grand peine les abords de la centrale ou je met fait sniper par la faction Firmament. La bataille qui eu lieu pour la reprise de la centrale été du même gout que pour Cherno1 : un mélange de foire d’empoigne et d’highland qu’un certain borgne aurait apprécié sur ses terrain. La seul fois où je pus la pénétrer (la centrale) fus en mode balec avec un pa et le drapeau Normando-Monolith sur le dodo, bon ok je me fais dessouder après avoir sorti 2 gars complètement surpris par cette action à la con, mais j’ai encore le souvenir d’entendre dans mon agonie RP un mec hurler que je faisais un truc avec le drapeau, nan nan j’étais juste en train de crever. Bref on fini par reprendre la centrale parsque c’est scripté et on assiste à l’épilogue : Michel qui s’est sacrifié avec un bout du Monolith arrivé de je ne sais où, reviens des profondeurs de la centrale sous la forme de l’avatar du Monolith : un monstre avec les marques du chaos de warhammer. Ceci nous laissant sur un cliffhanger (dsl je sais pas comment ça s’écrit).
Voilà comment c’est passé l’histoire de mon point de vu, j’ai dû oublier quelques anecdotes qui ressortirons à un moment ou un autre mais l’essentiel est là. Perso j’ai kiffé ce second opus et je resignerais pour le 3, mais… pas chez le Monolith. Le récit de Théo sur sa vie de Loner en première partie de l’aventure et le fais d’être resté à garder un camp sans intérêt ont fini de me convaincre que le véritable truc a vivre dans ce genre d’op ce n’est pas uniquement la partie airsoft, mais surtout le role play. Avec quelques-uns nous nous sommes fait la même remarque donc la ou les factions suivantes pour la suite de l’aventure ne seront pas chez les camo urbain. J’hésite encore entre Loner ou PNJ scientifiques du Firmament, cela dépendra de combien nous seront à partir. En tout cas je ne regrette pas le voyage, et je suis content d’avoir retrouvé les gens croisés à Cherno1 ainsi qu’a Gatteras : Jonathan, Arvy, Sylver, Adrien, Riton, Alex… C’est toujours un plaisir de rencontrer des gens qui ont la même passion et de pouvoir échanger sur plein de trucs dans ces moment-là.
Concernant l’organisation, rien à redire, au top malgré quelques couacs par ci par là, mais pas uniquement imputable à l’organisation en elle-même, aussi à des joueurs un peu feignasses qui ne veulent pas bouger de la ZN car le Monolith fait peur, il faut monter la côte… Dommage de payer 80€ pour rester à taper le bout de gras. Bref, contrairement à Gatteras, l’équipe Riton et Co s’est montrée au top. L’organisation et la logistique d’AMA France est fidèle à sa réputation et le travail de Tigre est toujours impressionnant, merci à lui. Un grand merci également aux PNJs-monstres que nous avons croisés, franchement ils ont un sacré jeu d’acteurs et nous ont fais bien rire.
Je regrette en revanche que tous les copains n’est pas pus venir, c’est bien dommage vu comme on avait ris au premier opus, ce sera une prochaine fois j’espère. Une autre chose qui me trotte et que j’ai lu dans un commentaire du groupe des vétérans, c’est qu’on perd une partie "angoisse" de l’atmosphère Stalker au profit de quelque chose de plus (trop) joyeux : je ne vais pas me plaindre de rigoler, loin de là, mais j’ai parfois un peu l’impression que quelqu’un a modder le jeu avec des trucs WTF et que la qualité de l’ambiance générale s’en ressent. Par exemple, le devoir qui est censé être badass ressemble à un groupe d’émo/bdsm sans base réduit à une poignée (surement du au faible nombre de personnes voulant jouer le rôle) ou encore le monstre final sans rapport avec l’univers Stalker. Pour rappel, le Monolith a été créé par des scientifiques formant une conscience collective et ce n’est pas un truc venant d’un autre plan du chaos. Dommage aussi que le rôle play en est pris un coup : plus grand monde ne se donne la peine de jouer l’accent russe, ou encore les mecs qui glandouillent en zn se plaignant d’être pauvre alors que c’était possible d’être stuffé correctement en se bougeant un minimum (c’est en tout cas ce qu’ont rapporté Théo, Alex et Johnatan) Je ne sais pas ce qu’on nous réserve pour le prochain opus mais j’espère sincèrement que ce ne sera pas l’épisode de trop. Enfin je trouve dommage que des gens annulent la veille à cause de la météo, Tigre nous disant qu’une vingtaine de personnes au moins ne sont pas venues à cause de ça, quand on voit le temps qu’on a eu, j’ai envie de dire CHEH !
Cruauté réveille-toi ! Qu'importe le courroux, qu'importe la ruine, et que l'aube soit rouge !

Avatar du membre
Aso
Messages : 1476
Enregistré le : mar. 20 déc. 2016 17:20
Localisation : creully

Re: Feedback, OP Cherno2 chez AMA France

Messagepar Aso » jeu. 10 juin 2021 07:32

J’ai passé un week-end vraiment nickel avec les copains . Déjà barbecue et super soirée de rigolade le vendredi soir.
Le résumé condensé !! On a bien joué sur la totalité du week-end ! C’est du RP et je me suis régalé

Le samedi matin, du mal à décoller de notre côté niveau contact !! Logiquement il faudrait faire venir tous les joueurs le vendredi matin pour qu’ils soient opérationnels le vendredi soir comme ça le samedi matin nous monolith, on reçoit des gars déjà prêt

Bon c’est une blague car tout le monde est pas prêt le samedi matin !! Le temps que tout se met en place il est impossible de jouer le jeu tout de suite en RP je précise.

Après il faut relever le niveau des joueurs par rapport aux sessions proposées ! Tu peux tomber sur des gens qui captent bien toutes les missions ! Tomber sur des joueurs qui comprennent rien et qui font du n’importe quoi et là tu te fais chier ! Sans compter qu’ils détruisent toutes les missions les unes après les autres

C’est pour ça que je dis que c’est bien de lire les RP et de lire ou relire tout ce qu’on nous envoie. Surtout les comprendre ça évite que « même chez nous » ça gueule oui !! Parce qu’ils ont rien compris aux jeux

Sinon côté négatif , Tigre toujours aussi sympathique, joyeux et amical ! Les copains Orgas que j’embrasse encore une fois pour leurs boulots ! Le bonheur d’avoir un terrain aussi magnifique pour un airsoft de ma catégorie ,Niveau choix du bivouac pour les monolith vraiment sympa d’avoir pensé à nous. Aller retour chargement déchargement rien à redire tigre au top.
Alimentation restauration j’ai l’impression que vous avez choisi les boites pour moi Cassoulet/choucroute ! J’ai failli mélanger les deux histoire de me régaler une bonne fois pour toute ,
Côté immersion j’ai joué le jeu, j’ai adoré le côté théâtral du week-end

Le vrai négatif. Les gars qui prennent pas leurs billes! Ils sont persuadés que les monolith sont tricheurs ! Le gars il me touche à la main je me déclare mort alors que j’ai vidé 1500 billes pour lui ! Il y a certains types qui devraient continuer à jouer chez WT .Ça c’est juste un exemple le nombre d’aller retour que j’ai fait en Respun Enfin je vais pas refaire le monde pour ça je m’amuse même avec ce genre de type !! Paix à votre âme les blaireaux

Un grand merci à toutes et à tous pour votre complicité. Un bonheur de trouver des gens qui perdurent à faire du jeu. Bise la famille et bise à la fatmille !
C'est dans le calme et la confiance que sera votre force


Retourner vers « Débrief parties »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités