[OP] OP au profit de l'Amicale du CPA 10, Team SAS, les 16 et 17 Juin 2018 @Ablon

Que dire sur la partie dominicale
Avatar du membre
Gwen
Messages : 842
Enregistré le : sam. 24 déc. 2016 13:16
Localisation : Blainville sur Orne / Caen

[OP] OP au profit de l'Amicale du CPA 10, Team SAS, les 16 et 17 Juin 2018 @Ablon

Messagepar Gwen » mar. 19 juin 2018 13:52

Bonjour à tous,

Voici le feedback de mon WE à l'op organisée par la Team SAS, ayant eu lieue les 16 et 17 Juin 2018 à Ablon (Honfleur +/-)

Fort d'une belle réussite concernant leur précédente édition, la Team SAS a décidé de réitérer cette année.
Cependant, peut on faire mieux ? Voici la question qu'on dû se poser les orgas. Vous connaitrez la réponse tout en bas :).

Let's go !


Je vais commencer tout d'abord par définir mon rôle durant cette OP ainsi que le "contexte" de jeu. Je n'était en effet pas un joueur à proprement parler.

Nous étions, Doumé (SAS-FAT), Karacle (FAT), Aleps (FAT), Alpatch (FAT), Tassin (FAT), Fifou (Pacaboum) & moi des PNJ, ou plutôt dirais je des PN-Joueurs ^^!
Bref, un rôle à celui que j'avais tenu au précédent opus.

Toper étant très pris, par son rôle de "général", ne pourra hélas que peu se joindre à nous, le revers de la médaille d'être orga.

Nous avions pour "ordre" de servir de décors vivant à cette OP. D'agrémenter les combats ou les situations, par notre simple présence "incontrôlable".
Nous venions en "appuis" (très léger) à une escouade (désigné sous le nom de "groupe action") qui alternerait entre le camps "méchant" et le camp "gentil".

Tout commence donc par mon arrivée tardive, très tardive, à l'op le vendredi. J'ai même bien failli ne pas venir pour des raisons perso, ce qui explique cette arrivée tardive, initialement prévue en même temps que la Team SAS.

Ce n'est plus un scoop, mais l'op à eu lieue sur le terrain LFG de la Wild Trigger.

Notre zone de couchage se situait au même endroit que la safe zone durant les parties WT, à l'étage, en compagnie des orga et des groupes actions.

Parlons en justement des groupes actions. Ils étaient au nombre de 4 : groupe 21, groupe 22, groupe 23 et groupe 24, composés environ d'une bonne dizaine de membres chacun.

Ils étaient composés de "grosses pointures" nouvelles ou anciennes de l'airsoft Milsim. Des Belges (Warface Team), des Franciliens (FSA, RIA), des Bretons, des Ligériens, des Ch'tis (Unité Delta) et mêmes des Alsaciens (imaginez le temps de route...). Je n'ai hélas pas retenu le nom de toutes les teams, déjà que j'ai dû mal à retenir les visages... (Dédicace spéciale à quelqu'un qui se reconnaitra s'il me lit ^^).

Ces groupes ont effectué un roulement de "rôle" à raison de 3 groupes actions "Gentil" VS 1 groupe action "Méchant" avec l'appui des PNJ.

Vous trouvez cela injuste au niveau du rapport de force ? Eh bien sachez que lors de cette op, les règles de touche/jeu était différentes des parties du dimanche ou même des OPs standards (celle auxquelles je participe par exemple).
Les règles en vigueur était les règles ACP.

Plutôt que de perdre mon temps à résumer, au risque de faire une erreur en plus, je vous invite à lire ceci, c'était presque la même chose ce WE :

https://www.airsoft-provence.com/?page_id=1174

Vous aurez compris (si vous avez lu) que les touches peuvent être "mortelles", condamnant le "mort" à une longue attente avant le prochain scénario. Bref, AUCUNES ACTIONS suicidaires ou irréfléchies durant l'op.

Cependant, nous PNJ, bien que l'on respecte les mêmes règles, si nous étions "out", notre personnage mourrait...oui...mais du coup on revenait en safe zone pour se changer (en gros) et on repartait. Alpatch le taquin, aura fait quelques aller retour ^^.

Voilà, je pense avoir résumé ce qu'il fallait :)!

Après une soirée sympa autour d'un repas "made in op", à savoir des conserves/grillades en mode camping en plaisantant avec les joueurs, seule une courte nuit nous séparait d'une OP immersive.

1er scénario, Samedi matin 16 juin. Une prise d'otage a eu lieue dans l'ambassade de France située dans un pays fictif. L'ambassadeur (Karacle) est retenu prisonnier. Par chance, le personnel a pu s'échapper (ou laissé filer exprès ? Mystère...) et à essayer de regagner leurs logements.

3 groupes actions sont déposés par "C130 Gifi" à l'ouest de la zone. Ils n'ont que peu d'information (emplacement vague de l'ambassade), présence d'employés au niveau d'une zone particulière et qui pourrait avoir des infos, ainsi que des repérages de patrouilles ennemies.
Le groupe action 24 composera les preneurs d'otage.

Nous les PNJ seront donc en pleine nature, errant au milieu de nos logements, et si nous devions croiser quelqu'un, nous devions lui donner des informations, parfois bonnes, parfois mauvaises, mais toujours manquant de précision. Nous (Tassin, Aleps, Fifou & Moi) ne croiserons qu'une patrouille de preneur d'otage et tout juste du coin de l'oeil des groupes actions "gentils". Ceux ci auront choisi de faire l'impasse sur les renseignements, pas toujours fiable, du personnel de l'ambassade.

Laissé pour compte, nous "espionnerons" les communications des preneurs d'otage pour savoir où ils en étaient car nous avions un rôle à jouer en seconde partie de scénario. Pendant longtemps, nous avons entendu des "RAS" et des informations concernant les patrouilles et pièges mis en place, puis en l'espace de 5min, des communications frénétiques qui relaierons des informations concernant des combats violents. Il ne nous en faut pas plus pour décider d'aller nous équiper ( notre matériel "panpan" étant resté à la safe zone) afin de réaliser la seconde partie de notre mission : Tenir une embuscade sur le site où l'ambassadeur devait être exfiltré par "C130 Gifi".

Alpatch nous emportera en véhicule sur le site et je m'installerais avec Aleps en haut d'un bunker. Hélas, à peine arrivé et même pas encore "prêt", l'avant garde de l'équipe d'exfiltration est déjà là ! Vu que nous devions jouer le rôle de personne ayant tout de même un peu "peur de mourir", je décide de ne pas engager immédiatement ("je ne vais pas mourir bêtement") et on tente ainsi de les engager mais trop tard ! Un incroyable rebondissement de scénario ! Karacle est d'abord exfiltré avec le véhicule d'alpatch (emprunté par un groupe action) avant d'être escorté solidement par le reste des joueurs. A tout juste 4, on ne peut absolument rien faire.

L'ambassadeur est exfiltré avec succès.


Repas rapide (30min)



2ème scénario : Une vente d'arme doit s'effectuer avec un dangereux trafiquants. L'échange doit avoir lieu dans un lieu inconnu mais dont la localisation a été légèrement définie. Cependant, le client doit arriver par l'un des trois itinéraires possible vers la zone. Il aura logiquement sur lui la localisation du lieu...

Nous serons, Karacle (le trafiquant d'arme), Fifou, Valou (membre du prestigieux CPA 10) & moi sur le site de la transaction, une maison isolée et fortement délabrée. On profitera de l'attente pour la fortifier avec tout les moyens du bord...Dont un fabuleux chauffe-eau qui sera calé devant une porte. Bref, on est prêt pour faire l'échange....Sauf qu'à peine nous aurons terminé la fortification du lieu qu'un groupe action débarque, nous avons A PEINE le temps de nous équiper que déjà on "frappe" à la porte.

ARMEE FRANCAISE ! RENDEZ VOUS

pff...vous pouvez toujours courir !

A partir de là, le stress monte à 15 sur 10 (^^). La porte calée par le chauffe-eau se fait d'abord bousculée "REND TOI, LACHE LA PORTE" (il n'y avait personne derrière) puis totalement défoncée. S'en suit un échange de tir au GBB bien nerveux. Je serais touché "mortellement" au buste et Fifou blessé à la main puis neutralisé.

Notre trafiquant d'arme, Dimitri Kalachenikophe, se sera retranché dans le sous-sol. Il fera un mort et un blessé grave avant d'être abattu.

Ma dépouille et celle de Karacle seront fouillées. Fifou le sera aussi. Valou aura réussi à s'échapper aussi mais ne pourra pas revenir nous aider.

Cet assaut reste pour moi un énorme moment. Très riche en émotion. Et cette impression de toute puissance des assaillants était assez effrayant. Les mecs savaient ce qu'ils faisaient, tout "joueur d'airsoft" qu'ils étaient.

Ce sera la fin des scénarios de la journée. Oui, seulement deux. Mais ils étaient long. En grande partie car "l'erreur" n'est pas permise aux groupes actions. C'était très étrange, pour moi (ou nous) joueur d'airsoft "standard", de voir une façon d'évoluer totalement différente de d'habitude. L'immersion était totale.

Nous en profiterons pour se reposer un peu, faire des courses pour certains, partager un verre avec d'autre.
Puis le "magasin" de l'op sera ouvert, avec pleins de souvenirs de l'op et d'article "cpa 10" afin de collecter des fonds pour celui-ci.

S'en suivra un "pot cohésion" où Toper annoncera le montant du chèque (2800€ !!!) qui sera donné au profit de l'Amicale du CPA 10, ainsi qu'un discours des membres du Commando présent à l'événement, suivi d'une remise d'un cadeau, offert par un artisan local, à ceux ci.

3ème scénario.

Officiellement : Deux groupes Action partent sécuriser des zones précises et désignées au préalable lors du briefing. Ceux ci seront déposés par C130 Gifi.

Le dernier groupe action restera au QG (zone safe) en QRF (Quick Reaction Force) 15min.

Officieusement :

Un groupe action sécurisera une zone précise en attente d'un passage de véhicule. L'autre groupe action recevra l'info comme quoi il y a eu une "erreur topo" par le QG au moment où ils s'apprêtent à débarquer du C130 Gifi = ils doivent se rendre ailleurs.
Hélas pour eux, ils vont tomber dans une embuscade à la sortie de leur véhicule. Ils n'auront d'autre choix que de se constituer prisonnier auprès d'un contingent armé, épaulé par des autochtones hostiles à l'armée française (les PNJ). Ils seront donc retenu en otage.
A ce moment là, le groupe action occupé à attendre un passage de véhicule recevra l'ordre d'aller sur la zone de l'embuscade et de secourir le groupe action.

La QRF aura le même ordre de mission et sera déposée par C130 Gifi.

Bref...une libération d'otage en pleine nuit !


Donc nous, PNJ, nous rendons sur place de manière discrête, sans indiquer que nous étions équipés de visions nocturnes, afin de rejoindre le groupe action qui tendra l'embuscade.

Tout est en place, nous attendons le C130 Gifi. La tension est à son comble car nous ne sommes pas à l'abris d'une patrouille ennemie tout de même.

Au bout de quelques longues minutes,on voit les phares du camion s'approcher, puis repartir. Nous savons à ce moment là que la prochaine fois où l'on verrait le camion, ce sera "la bonne".

Il ne faudra pas longtemps avant qu'il se repointe et s'arrête. Immédiatement, le groupe action "preneur d'otage" se mettra en position et pointera ses répliques vers le haillon. Toper activera l'ouverture de celui-ci, et pendant son ouverture, une grenade assourdissante sera jetée suivant d'injonction de se rendre. Un moment épique !

Les, désormais, otages, commenceront à descendre. L'un d'eux profitera d'un moment d'inattention pour dégainer son Gbb et tirer vers les preneurs d'otage. Il ne fera aucun dégât, mais lui sera éliminé. Profitant de cette diversion, un otage tentera de s'enfuir dans la forêt. Raté. J'y étais.

Une fois les otages rassemblés et neutralisés, ils sont menés au mini QG (un baraquement + tunnel) plus loin sur le chemin menant dans la forêt. Il faut faire vite, car à l'instant où ils ont été "pris en otage", l'alerte a été donné. On sait désormais que 2 équipes arrivent, et vite ! Ils ont jusqu'à 2h du matin pour libérer les otages, sinon ils serront exécutés.

Fifou et moi serons positionné à l'extérieur du QG, dans une petite descente afin de profiter au maximum de la végétation sans toutefois gêner le tir (ça reste des billes légères et facile à dévier par des feuilles/branches)

Au bout de 20 bonnes minutes, je commence à apercevoir des lasers infrarouges. Aucuns doutes, les groupes actions viennent d'arriver. Nous choisissons avec

Fifou d'attendre qu'ils soient vraiment proche pour les engager, afin de limiter les tirs "dans la nature". Ils leur faudra longtemps avant d'être sur l'objectif. Alpatch, resté sur la route, leur donnera du fil à retordre ! C'était d'ailleurs assez drôle de le voir stoïquement au milieu du chemin, en train de riposter, alors qu'il était "couvert" de laser xD.

Quand enfin nous avons pu commencer à engager, un véritable balai de laser façon Jean Michel Jarre a débuté avec du tir très nourri. Nous vendrons très chèrement notre peau mais finirons par être sorti, mais au bout de largement 10 minutes.

Nous rentrons donc en safe zone et attendons le dénouement de ce scénario. Finalement, il aura échoué, tout les "otages" sont "morts" ainsi que les preneurs d'otage. Fallait pas jouer à la grenade pour sauver des gens... ^^!

Et là ce termine la journée de samedi. Il est un peu plus de 2h du mat et la nuit s'annonce courte.

Scénario 4, dimanche 17 juin 2018


Le chef Tassin, ultime leader des méchants, s'est retranché dans une zone citadine et il est protégé par de nombreux hommes. Il doit à tout prix être éliminé avant 12h...probablement à cause de la pause apéro ^^!
Les groupes actions n'ont aucune idée de sa localisation, en dehors de la zone de batiment, qui reste tout de même très grande.
La mission de PNJ sera du harcélement, du comportement louche et de l'appuis aux protecteurs de Tassin.

Je pars donc en mode harcelement/guerilla avec fifou. On croisera Aleps qui lui optera pour une approche véhiculée en mode "je vais les emmerder".

Curieusement, durant notre "patrouille", nous nous trouverons en surplomb des groupes actions à l'instant même où ils procèdent au contrôle/arrestation d'Aleps. Nous ouvrirons le feu sans vergogne, cherchant à faire le plus de victime possible. Mission accomplie :D ! On se fera éliminer forcément :p.
Nous nous remettons en jeu plus tard dans le village.

Cette fois ci, on tente de rejoindre le chef Tassin dont nous aurons obtenu la position au préalable. Le rejoindre ne sera pas chose facile, les groupes actions sont déjà dans le secteur, et à deux, on ne peut que tenter de les esquiver.
Nous arriverons finalement à accéder au bastion du vilain Tassin. A partir de là, une longue défense nous attends. Il y aura une belle tentative d'assaut, ainsi que de très nombreux échanges de tirs.
Finalement, 12h sonne, Tassin est toujours en vie ! C'est un échec pour les groupes actions ^^!

Ainsi s'achève l'op (en ce qui concerne le jeu)

Nous irons rapidement manger, avant d'aller faire la photo "finish" ainsi que la remise d'un prix au meilleur groupe action (élu par les orga/cpa10 et PNJ), puis découvrir un atelier CMC organisé par les membres du CPA10. C'est extrêmement instructif et tout aussi bluffant de voir avec quelle facilité ils arrivent à nous transmettre leurs méthodes de déplacement/sécurisation de pièce.

Il est désormais temps de remballer et de rentrer à la maison.

Ce que je retiendrais de l'op, c'est avant tout une immersion totale dans ce monde des forces spéciales. Bien qu'étant un "civil convaincu", j'ai adoré cette ambiance, cette tension, cette action intense lors des phases de combat.
Qui plus est, bien qu'ils soient "bourrins" quand ils doivent investir un lieu ou pendant les échanges de tirs, ils n'en restent pas moins des joueurs qui ne veulent pas faire mal aux autres. Je n'ai eu aucuns tirs douloureux, les mecs ont toujours pris le soin de viser une partie non sensible et surtout ont toujours fait preuve de fairplay. Pas d'highlander, pas de râleur, c'est limite une première pour moi...surtout si on prend en compte qu'il y a une partie nocturne...territoire favori des highlanders.

J'ai adoré aussi de revoir, ENFIN, des gens qui sont investis dans le jeu. Et qui ont investi dans leur matériel de jeu. De même, personne ne râlait parce qu'untel avait une vision nocturne et pas les autres...alors qu'ils auraient pu ! Sâchant qu'un groupe action ENTIER était équipé de NVG gen3...

Une superbe ambiance, de nombreux échanges avec des joueurs de tout horizon géographique. Le plaisir simple de partager une bière en discutant d'airsoft avec des gens qu'on a peu de chance de revoir. Parler d'op et/ou terrain que l'on connait avec d'autres. Se rendre compte des points communs etc. T O P

Et enfin, forcément, impossible de faire l'impasse là dessus : La présence des membres du CPA10. Difficile de mettre les mots justes. Je ne dirais que ceci :

Leur modestie et leur bonne humeur n'ont d'égal que leur dévouement pour l'unité. Des Grands Hommes bien qu'ils se considèrent comme "des monsieurs tout-le-monde".

Donc la réponse à la question, "peut on faire mieux que l'an dernier?", est la suivante : OUI. Et très largement. Et ceci est l'avis unanime des joueurs et PNJ. Je crois n'avoir fait qu'une seule autre OP où il y avait ce même sentiment de réussite, et l'organisation était autrement plus "fournie" avec un apport financier bien plus grand. Bref, chapeau très bas pour cette réussite totale de la part d'une "petite association de passionnée". Merci la TEAM SAS, et si vous voulez toujours de moi pour le prochain événement, car je ne doute pas qu'il y en aura un, je signe dès aujourd'hui.

Et vu que Toper a insisté pour qu'on lui relève les éventuels soucis rencontrés ou points à améliorer, voici ma très courte liste :

- Gagner du temps sur les briefing PNJ en nous distribuant un briefing écrit OU en faisant un complet avant le début de l'op et...C'est tout
"T'aime les omelettes ? Tiens je te casse les oeufs"

Image
Image
Image

Avatar du membre
Toper
Messages : 83
Enregistré le : sam. 24 déc. 2016 10:03

Re: [OP] OP au profit de l'Amicale du CPA 10, Team SAS, les 16 et 17 Juin 2018 @Ablon

Messagepar Toper » mar. 19 juin 2018 21:08

Merci pour ce retour Gwen ;)
Merci à tous les copains de la FAMAS qui m'ont épaulé pour cette O.P et bien sur notre Aso national qui m'a toujours soutenu...

Ensemble ont peu faire de grande chose, merci les amis :D
QUI OSE GAGNE


Retourner vers « Débrief parties »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité