Feedback de l'OP Vangélis @AMA FRANCE 02-03/03/2019

Que dire sur la partie dominicale
Avatar du membre
Gwen
Messages : 1195
Enregistré le : sam. 24 déc. 2016 13:16
Localisation : Blainville sur Orne / Caen

Feedback de l'OP Vangélis @AMA FRANCE 02-03/03/2019

Messagepar Gwen » dim. 3 mars 2019 18:25

Lâchez vos feedback ici à propos de l'OP Vangélis @AMA FRANCE les 02-03/03/2019
"T'aime les omelettes ? Tiens je te casse les oeufs"

Image
Image
Image

Avatar du membre
AlePS
Messages : 372
Enregistré le : sam. 24 déc. 2016 13:53
Localisation : Ifs

Re: Feedback de l'OP Vangélis @AMA FRANCE 02-03/03/2019

Messagepar AlePS » dim. 3 mars 2019 21:10

pour ma part se fut une bonnne op simple mais tres efficace, un terrain super mais casse jambe (merci mes genouillere), de bon moment de rigolade entre fat et habitué et de bon moment qui resteront


seul petit bemol les stryker tres salé (pire que moi :lol: ) qui ont pour certain laché l'affaire et rendu le jeu un brin frustrant vu qu'il etait en sous nombre
"Lourd c’est bien, lourd c’est plus fiable. S’il marche pas on peut toujours assommer avec."

Image
Image
Image
Image

Avatar du membre
Hellcat
Messages : 480
Enregistré le : lun. 2 janv. 2017 13:21

Re: Feedback de l'OP Vangélis @AMA FRANCE 02-03/03/2019

Messagepar Hellcat » mer. 6 mars 2019 19:11

Alors, que dire... :shock: juste énorme :shock:
Arrivée le vendredi soir avec montage de tente à la frontale, petite bière et dîner ration qui va bien (et des trippes pour le président :) ), passage au chroni un peu long vu qu'il n'y a qu'un chroni pour tout le monde et certains passent avec 5-6 répliques dont certaines ne marchent pas, du coup ils repassent en grillant tout le monde :evil:
Image
Dodo en mode varappe car le camping est pentu du coup on s'accroche au tapis de sol pour dormir, puis tonton Aso qui demande à squatter le garage de la tente "promis je ronfle pas" qui me dis... après 20 minutes un groupe électrogène se met en branle quelque part... :lol:
Le samedi matin après un petit dej bien mérité, on décolle pour l'aventure, le briefing est rapide puisqu'il a déjà été donné en ligne "vous avez coché la case, c'est que vous avez lu les règles" nous ont dis les orga. la méthode est bien pratique, je trouve, car elle permet de gagner beaucoup de temps, malheureusement je crois que certains ne savent pas lire :roll: Au niveau des scénarios c’était simple et varié. J'avoue ne m'y être pas trop intéressé car avec Arthur nous étions médic, nous avions donc la lourde tache d'assurer la sécurité de nos camarades. Tache prise très a cœur car j'ai même guéris un ennemi qui m'a gentiment remercier à coup de PA ('culé). Donc au coup de canon c'est partit, on attaque une cote level légendaire : la cote Théo, la on parle d'un pan de falaise boueux d'une trentaine de mètres (je crois, j'ai pas le compas dans l’œil) nous étions fortement encouragés dans cette ascention par un PdB très enthousiaste :lol: Après on a crapahuté toute la journée avec retour au camps de temps en temps pour valider les objectifs, se reposer et manger un morceau. On se souvient d'une prise de position mémorable au cours de laquelle des renforts venus d'on ne sait où nous on permis de prendre, pardon de broyer sous le nombre, la défense adverse. C'était beau : il y avez tellement de fumée qu'on se serait crus à la gai parade.
Image
Avant la nuit nous étions légèrement dominé par les Strykers mais de pas beaucoup. La partie de nuit n'étant pas mon truc, je laisse aux autres le soin de compléter. Je me souvient d'une alliance avec l'ennemi pour nettoyer un village de civils, heu je veux dire de dangereux miliciens :oops: puis du dynamitage d'un train, lieu qui a été le théâtre d'un sauvetage de ma personne, honteusement confondue avec un vulgaire accessoire de jardinier :evil: :evil: :lol:
Le dimanche matin nous nous sommes mis en route pour jouer mais au bout d'une heure ou deux de jeu l'équipe d'en face étant vraiment peu fair play nous avons donc plié les gaules.
Je retient de cette première Op que de bons souvenirs entre copains, un terrain monstrueux (avec des fucking tranchées), la côte Théo, une liberté de jouer et un format de jeu que je kiff vraiment. Après le tableau de chasse est mitigé : un seul pékin mis out sur 24h (je crois que j'ai pas fait mieux depuis mes débuts en airsoft il y a 10 ans) mais 999 sauvetages de copains (préparer la carte vitale les gars) : se serait crus dans le film "tu ne tueras point". Un grand merci aux orga ainsi qu'à tous ceux qui se sont déplacés. J'aurait encore plein de chose à raconter mais j'ai vraiment plus d'encre :lol:
Image
Image
Cruauté réveille-toi ! Qu'importe le courroux, qu'importe la ruine, et que l'aube soit rouge !

Avatar du membre
Cok60
Messages : 51
Enregistré le : lun. 15 mai 2017 13:06

Re: Feedback de l'OP Vangélis @AMA FRANCE 02-03/03/2019

Messagepar Cok60 » jeu. 7 mars 2019 17:22

Salut à tous,
Que dire de plus!
Après cette superbe analyse d'HELLCAT, je peux rajouter que je me suis éclaté!

On à bien rigolé, on a bien chanter (Moralès en version PARA..... et les sardines)

Superbe équipe, c'est quand vous voulez ;) :P

Avatar du membre
Aso
Messages : 1191
Enregistré le : mar. 20 déc. 2016 17:20
Localisation : creully

Re: Feedback de l'OP Vangélis @AMA FRANCE 02-03/03/2019

Messagepar Aso » jeu. 7 mars 2019 19:20

salut tout le monde ! le départ de chez moi ver mon premier point de ravitaillement !prendre un équipier!! déjà pas à l'heure je suis :evil: un peux speed je vous l’avoue !tout charger et rien oublier :x !
apprêt c'est un miam avec un ami en chine populaire et les retrouvaille au point donner avec la troupe du premier groupent pour le trajet OP Vangelis !
facilement on se retrouvent apprêt quelque péage et 1h40 environ de refaire le monde sur un parking forestier ! juste plus grand x2 parking fat creullet ou x4 argence et 2 bon orga avec leur 4x4 qui te dépose ton matos a l'étage ;) oui sa grimpent pour jouer ! sinon bivouac nickel ! on installe les tentes et la tonnelle aux centre ! un bon camps de base je l'ai trouvé bien regroupé et bien serré comme notre amitié ;) !
21h/22h tout le monde présent !premier BBc en famille! le jetable bbc c'est long a prendre et ça fume plus que causette et son mélange Archimède :lol:
enfin une premier soiré qui se passe nickel avec des rire et des fous rire ! ça commence bien :mrgreen:
petit nuit à dormir pour ma part terrain en pente pas de cranpon sur le duvet donc j'ai passez la nuit a me remonté dans la tente et j'ai fini sous le préo tente hellcat ! désolé j'ai oublier de te dire des fois oui sa arrive mais rarement de faire du bruis quand je d'ors ! vu la galère du terrain pour dormir :lol:
petit dej nickel tous ensemble !
10h30 11h dé-bref rapide et efficace et c'est partie pour nous ^^
premier départ , une monté majestueux d'une centaine de mètres pente 5% la première monté ça va c'est les autre fois qui va pas et la dernière du dimanche matin avec un fourir en bas avec vinz ! j'en sourie encore :D !alors la sa ma tuer même voir théo au haut j'étais dans le même état que lui !!!en vrais on étais tous pareil en vrac

sinon un terrain majestueux !une équipe de copain aux top ! un jeux pas fatigant pour la tète et pour les orga
on revois plus sérieux le camps de base pour les prochaine que on se retrouvent pas avec 100litres d'eau pour quinze ;) je laisse les copains vous expliqué le jeux ^^ (un petit peux chacun !)
si !!! faire péter les objectifs de nuit !!merci qui !!artificier per2baf Aso et protection simon et je sais plus qui ? fifou ou Hellcat ! nickel et on est resté super sérieux tout les deux :roll: !!pas normal ? :lol:
C'est dans le calme et la confiance que sera votre force

Avatar du membre
Arthur
Messages : 244
Enregistré le : jeu. 29 mars 2018 12:54

Re: Feedback de l'OP Vangélis @AMA FRANCE 02-03/03/2019

Messagepar Arthur » lun. 11 mars 2019 13:24

C'était tellement nul que je ferai sa tout les weekend :mrgreen:

Il nous as fallu peu de temps ,pour que notre double escouade Fat arrive à se coordonner ,à 16 c'était pas gagné ...sa la très bien fait ,avec un seul mot d'ordre on récupère tout le monde , ce qui a pas mal marché ( et surtout couru pour Hellcat et moi les medics :P ) , sauf pour Bébert ... Qu'on à perdu samedi après midi . Désolé :oops:

PS : Gwen je me souviens très bien de ton sourire de vicieux quand tu m'as nommé Medic :twisted: tu me le payera dès que j'aurai retrouvé l'usage de mes jambes :lol:

J'ai adoré le son et lumière de la nocturne :lol: entre les gogo danseuse et leurs lampes halogène :P Et les râleurs qui brailler " je suis déjà OUT moi " c'était splendide , injouable mais splendide :lol: jamais vu un bordel pareil .
La 2eme partie de nocturne avec Simon Fifou garfilde et moi était beaucoup plus sérieuse . Discrétion , aucune lumière et contournement nous ont permis de presque accomplir 2 objectifs sans tiré une bille :mrgreen: je dis presque parce qu'on a trouvé un code mais qu'on a pas ramener .... Et qu'on est passer sans le voir à 2m du siège éjectable qu'on a chercher pendant 1h :lol:

Sa as été fou rire sur fou rire tout le weekend je recommence sa toutes les semaines ;) juste j'essaierai de faire plus léger sur le matos :P
si en forgeant l'on devient forgeron , faut il rentré dans la fanfare pour devenir fanfaron

Avatar du membre
Cauzette
Messages : 155
Enregistré le : dim. 4 mars 2018 19:27

Re: Feedback de l'OP Vangélis @AMA FRANCE 02-03/03/2019

Messagepar Cauzette » lun. 11 mars 2019 15:42

Bon ben pas grand chose a ajouter les copains c'était énorme !

Merci a tous on remet ça quand vous voulez !
Est-ce que c'est toi John Wayne, ou est-ce que c'est moi ?

Avatar du membre
Gwen
Messages : 1195
Enregistré le : sam. 24 déc. 2016 13:16
Localisation : Blainville sur Orne / Caen

Re: Feedback de l'OP Vangélis @AMA FRANCE 02-03/03/2019

Messagepar Gwen » mar. 26 mars 2019 14:58

Bon j'en vais de mon feedback, mais d'abord, un petit résumé :).

Musique maestro :




Prévue de longue date, l'op s'est fait attendre car par 2 fois repoussée, faute de motivés. Cette fois ci, la date a été maintenue et des places supplémentaires ont même dû être ajoutées.

La liste des présents :


FAT : Izaki, Aso, Hellcat, Cauzette, Aleps, Vinz, Arthur et moi-même
Copains FAT : Garfilde, Perr2baf, Simon, Fifou, Bébert, Cok60 et Jb7

Camp : Stratos, escouades Roméo & Sierra.


La carte :

Image


Après un bon mois de préparatif/organisation pour tous le monde, le jour-J est enfin arrivé et tout s'est passé à merveille :)!

Image



Arrivé sur place aux alentours de 16h pour la moitié d'entre nous environ, nous avons pu rapidement monter les affaires des uns et des autres grâce au taxi "Tigre", un vieux Rover Freelander.

Nous avons rapidement choisi un emplacement de "camping" à proximité quasi immédiate de la safezone.

Image


Les 2 seuls couacs du jour : Le dénivelé du terrain peu pratique pour les tentes et un chrony un peu tardif.

La soirée s'est super bien passée dans une ambiance des plus festives :)!

Image


Après une nuit, courte et/ou froide pour certains, il est temps de s'équiper. Vers 10h30-45, un briefing assez rapide nous est donné.
On nous explique principalement le système de remise en jeu : 1 médecin par escouade, à partir du moment où vous êtes OUT, le médecin a 3min pour vous remettre en jeu à l'aide d'une "touche avec une seringue factice". Si au bout de 3min, vous n'êtes pas remis en jeu, vous devez vous remettre en jeu à l'hôpital OU à votre point de départ.
Le système est donc assez limpide.

Image
Vous verrez plus tard que finalement, pour certains, c'était pas le cas


En ce qui concerne les Stryker, le système est assez similaire, à la différence qu'ils doivent appliquer un bandage. Leur système prend donc un "poil" plus de temps, mais ce n'est pas non plus la mort. Pourquoi ? Cela...On ne le sait pas !



Nous sommes clairement "avantagé" car nous disposons donc de 2 médecins puisque nous jouons tous ensemble. Et cela va nous servir :)!

Après avoir désigné nos médecins (Arthur & Hellcat), mes camarades me rendent la pareille en me désignant en tant que leader (price !) ^^! Je ne vous remercierais jamais assez...
Image


Ensuite, un "petit chef" leader d'escouade demande aux autres leaders d'escouades de se rassembler pour partager les infos quand au nombre de médecin par escouade & aussi pour nous donner SES ordres de mission, à savoir "aller planter un Hôpital au "Point Lambda".
Je ne nous porte pas volontaire, estimant que c'était une décision de con que de placer l'Hôpital à cet endroit.


Nous partons nous mettre en place à notre point de départ et attendons le début de partie. Une fois en haut, il semble que j'aurais dû prendre des objectifs...et galèèèèèère, me voilà bon pour un aller retour.



Qu'à cela ne tienne, j'avais le temps visiblement. Je nous prend donc en objectif un truc en lien avec le "site de prospection Geotech" et un autre en rapport avec le village de "Jomu".

J'ai tout juste le temps de reprendre mon souffle que le départ de l'op est donné. Il est +/-11h, 1h de retard par rapport au timing prévu, j'estime que c'est dans la moyenne des OPs.
Nous partons donc direction le site de prospection. Une grosse montée qui coupe les pattes nous attend ! Elle sera d'ailleurs renommée plus tard "La côte de Théo". Arrivée en haut, on fait tous semblant d'être toujours en super top forme. Pour ma part, je soupçonne que mes muscles des jambes ainsi que mes poumons ont un peu trop fait la fête la nuit, finalement, l'A/R pour aller chercher des objectifs n'aura peut être pas été une bonne idée ahah. On suit donc le chemin qui nous mènera facilement au site. Un coup d'oeil sur le GPS me confirmera le cap un peu plus tard.

Arrivée à destination, nous tombons sur la CAT (escouade x?) qui semble se fourvoyer sur la dénomination du site. Ayant toute confiance en mon appareil de géolocalisation (surtout que les coordonnées AINSI que le fichier les regroupant ont été fournis par les orga), je fais fis de leurs indications et me borne à maintenir mon "cap".
Nous avions pour mission de trouver une carte d'accès, qui se trouvera être une barrette de mémoire RAM (Kingston Hyper X pour les curieux) et ensuite d'aller la porter à la mine de Jomu ! Coup de chance donc, il y a moyen de faire une pierre deux coups en nous rendant à Jomu.

Nous entendons par la radio que, ô surprise, cela se passe très mal au point Lambda. La CAT, voyant que nous sommes sur le même objectif qu'eux (site de prospection), décide donc dans un élan de courage d'aller prêter main forte aux couillons du point lambda.

Je fais connaitre mon ressenti concernant l'appel à l'aide à la radio "c'était une décision de con, on continue notre objectif", et j'ai la vision fugace d'un petit homme ayant un goût prononcé pour les femmes mûres gueulant "Parce que c'est notre projet !!!".

Image
Toutes ressemblances avec un personnage existant serait un hasard


Bref, on fait donc machine arrière, puis on coupe à travers la forêt grâce aux indications de mon gps. On tombera peu après sur une petite troupe de Stryker.
Nous les engageons rapidement mais cela vire au bazar car des Rebelles pro Stratos se pointent. Hélas, à ce moment là, la différence est un peu trop floue et on tire dans le tas. Ce sera une belle pagaille mais finalement, grâce à nos deux médecins chéris, personne ne retournera à l'hôpital ni au point de départ. Dans un excès de zêle, l'un d'entre eux ira même jusqu'à ressusciter un Stryker.
A ce moment là, il semblerait que la STG44 de Bébert ai décidé de se la faire "moine boudhiste" en tentant de s'immoler à l'aide d'une Lipo.

Image

Nous continuons vers Jomu sans trop de peine. Arrivé aux alentours du village, on nous fait savoir qu'il y a du Stryker à proximité. Cauzette & Théo iront dans le village pour aller voir tout cela, pendant que nous continuons en direction de la mine. Un âpre combat nous y attend, mais rien d'insurmontable. Seul le flou concernant le devenir de la "carte d'accès" nous pose problème quelques instants.

A cet instant tragique, je m'aperçois que j'ai perdu mon GPS ! Enfer et damnation ! Les copains me proposent leur aide, mais je suis bien le seul à connaitre mes faits et gestes. Au détours de mon trajet pour le retrouver, je remplis le 2e objectif lié à Jomu : placer un mouchard sur l'antenne à proximité du village. Un mouchard ? Quel mouchard ? J'y place quelques bâtons à l'aide de scotch présent sur l'antenne. On va dire "que c'est bon". Pendant mes manipulations, un rebelle m'approche, cela tombe bien, je venais de trouver un bonnet au sol et cela semble coïncider avec leur dress code. Je sors donc du RP le temps de le lui donner, et juste après cela, il me questionne sur ce que je viens faire là. A dire vrai, je n'avais lu qu'en diagonale l'objectif. L'intitulé était euh...je l'ai lu au moins ?

"Euh, je viens juste contrôler l'antenne à cause des stryker". Cela a marché !

Mes hommes de troupe aux multiples chargeurs me rejoignent et me re-proposent leur aide. Mais je décide de continuer seul, juste le temps de refaire le chemin tel que je l'avais en tête. Bingo, je l'ai trouvé moins d'une minute après. J'informe mes copains et on rentre au camp rendre les objectifs pour les valider et aussi...MANGER !!

Il est 12h40 +/-, et nous sommes les premiers à rapporter des points à l'équipe Stratos. Pas mal pour une escouade composée à 90% de "débutant" :).

Aleps nous rejoint enfin après s'être retrouvé isolé à cause d'un élan de jeu un peu trop enthousiaste ^^!

Nous enchaînons sur un nouvel objectif : Nous avons pour mission de nous diriger vers les débris d'appareil, y relever un numéro et le communiquer au QG.

Il est +/-13h20, sur le trajet, nous rencontrons des Stratos nous indiquant une forte résistance. Qu'à cela ne tienne !

Nous progressons sans heurt jusqu'à ce que l'on finisse par apercevoir quelques stryker au loin. Un petit groupe (Cauzette, Garfilde, Fifou) se détache pour les poursuivre, le reste de l'escouade continuant sur le chemin. Nous commencerons à les repousser au fur et à mesure de notre avancée. Je demande à Hellcat de se joindre au groupe détaché pour parer à un éventuel OUT, et on continue joyeusement à tailler en pièce nos adversaires. Nous finirons par les vaincre et même à "détruire" leur hôpital en mettant leur drapeau au sol par l'entremise de Simon.
Nous remettons en ""formation"", bref, en gros paquet, et on poursuit vers notre objectif qui n'est plus très loin. Et là, nous rencontrons à nouveau nos précédents adversaires qui s'étaient ambusqués, prêt à en découdre à nouveau. Quand bien leur fasse, on les retaille en pièce, encore plus facilement qu'avant. Leurs visages grincheux indiquent que nous avons bien fait notre travail :D!

L'objectif n'est plus qu'à 150m +/-, et ce n'est qu'une formalité pour l'accomplir. Cela fait, nous décidons de repartir en suivant le chemin le plus à l'Est afin d'éviter une rencontre ennemie. En effet, nous sommes assez loin de notre point de départ, et à notre connaissance, tout aussi loin de notre hôpital, qui aura été installé pour on ne sait quelle raison, à Jomu, soit 50-60m de la safezone et 150 maximum de notre point de départ.
Sur le retour donc, nous ferons une toute petite pause à Badgo, puis sur le chemin, nous nous ferons rapidement repéré par des Strykers en vadrouille. J'opte pour une manoeuvre courageuse...et...décide de les éviter et de ne pas engager le combat : Courage fuyons !


La tactique de pleutre fonctionnera : on rentrera bien vite à la safezone et on rendra notre objectif ! Et un de plus !

Je prend directement deux nouveaux objectifs "vacances" : Dégommer des rebelles et rapporter des trophées le prouvant & rapporter des caisses de munitions éparpillées sur tout le terrain. Rien de très palpitant, mais au moins, on va pouvoir aller où l'on veut. Une petite pause restauration/rechargement, et nous revoici parti. Nous remontons de façon fort logique par la suite de constructions, lieux proprices aux rencontres.
Sur la route nous arrivons à proximité du chantier et je demande à 2 d'entre nous d'aller voir s'il n'y aurait pas des caisses de munitions. Choux blancs. Cependant...des Stryker rôdent. Je m'engage dans le dédale de tranchée mais me fait sortir bêtement car j'étais en pleine réflexion sur l'état "en jeu ou non" de deux Stryker. Bref, après quelques appels, je me ferais soigner et reprendrais le combat.

Et quel combat! La position est littéralement assaillie de toute part.
Je sors du monde et dans le tas, je tire pas moins de 10 billes sur (dessus/dedans/dans sa tronche) un stryker et lui même fini PLUS TARD par me toucher...puis il se déclare OUT. On a connu combien de fois ce genre de situation :D ?

Bref, un médecin d'une autre escouade me soigne presque aussitôt, on continue à tirer dans un combat qui semble presque désespérer puis, le coup de grâce. Les rebelles sont désormais contre nous et on subit une blitzkrieg de leur part. Ils sont suivi par des "combattants de la dernière heure" Stryker.

Nous nous remettons en jeu puis nous continuons notre chemin jusqu'à arriver vers le train.

Du rouge ! Du Stryker ! Un hôpital rouge ! Un terrible combat s'engage! Nous parvenons non sans mal à déloger les Stryker et à nous approcher du train. L'hôpital tombe, mais nous sommes bien vite sous le feu d'une ou plusieurs escouades Stryker arrivant par Bagdo. Nous sommes appuyés par d'autres Stratos et les billes fusent. Nous perdons beaucoup d'hommes, mais nos super médecins volent de blessé en blessé.
Le combat est stérile mais fantastique. Nous quittons le secteur car les munitions, pour ma part, s'épuisent vite et ce n'est pas notre objectif.
On se dirige à nouveau vers la safezone sans trop de but et entendons quelques combats. On recharge et on repart.

Arrivée à la safezone, on prend un nouvel objectif : On doit se rendre à Bagdo et escorter un vip jusqu'à Jomu. Cependant, pour se faire, nous décidons d'emprunter la "côte de Théo", de nous diriger vers le "point lambda" (parce que...voilà ^^) et ensuite d'aller directement sur Bagdo.
En nous rendant vers le "point lambda", nous apercevons au loin des Strykers, mais ils ne sont pas notre priorité et sont vraiment loin. En arrivant, tant bien que mal, au "point lambda", on rencontre une toute petite troupe de Stryker. Le combat est inégal et on les mets rapidement en déroute, surtout un, qui partira en courant vers l'infini, mais surtout au delà. Nous discutons rapidement avec les sympathiques Stryker et ils se trouvent qu'ils étaient en pause miam-miam. Le "point lambda" est parfait pour cela, car il est totalement dénué d'intérêt stratégique. Comme quoi, l'idée du matin de placer un hôpital à cet endroit, était vraiment une idée à la con.

Après que notre cher Théo soit redescendu de son "mode Berzerker" à la poursuite du Stryker, nous prenons la direction de Bagdo. Nous ne sommes plus très loin et arrivons par le dessus du village.

Des Stryker sont à l'intérieur !
Les billes fusent ! Nous sommes en position délicate car totalement à découvert et l'ennemi se trouve soit dans des petites habitations, soit derrière des palissades. Aie aie aie ! Puis d'un coup, sorti de nul part, des Stratos arrivent pour nous aider. A 3 escouades contre 1, le combat est plié mais cela nous a servi de leçon. On est quand pas si invulnérable que cela!
Cependant dans le village, pas la moindre trace d'un VIP. La mission a sans doute déjà été réalisé.

Nous décidons donc de rentrer pour prendre un nouvel objectif, cependant la nuit commence tout doucement à tomber...cela sent donc la pause repas et le début de la nocturne. Toutefois, nous ne sommes pas encore rentré.

Sur le chemin, nous passons à proximité du chantier où il semblerait que des rouges soient embusqués. Et en effet ! Ils se font vite sortir, mais le précédent combat dans les tranchés nous ont servi de leçon, nous y allons en force pour déloger les derniers, comptant totalement sur la remise par nos médecins. Dans la vie, faut savoir casser des oeufs.

A proximité de Jumo, un gros combat est engagé. La motivation de participer au combat n'est pas au max et donc on passe plus ou moins notre chemin (dans mon cas "moins", j'en profiterais pour sortir avec Aleps 3x 5 Stryker qui n'ont pas une seule seconde grillé notre position, jouissif.

La nuit est presque tombée et c'est avec plaisir que nous mangeons.

Le repas passé, on essaye de déterminer si nous serons nombreux à jouer le soir. L'ambiance s'est en effet dégradée chez les Stryker. Mauvais perdant ? Peut être.
Toujours est il que nous nous équipons pour la nuit. S'en suit un petit briefing par rapport à l'objectif PRINCIPAL de notre nuit, à savoir faire exploser 3 sites : Jomu, le chantier et le train.

Nous entamons notre mission en prenant la direction de Jomu. Bien vite, juste après la safezone/camp des stryker, nous rencontrons quelques soucis. Des stryker sont devant nous, mais devant eux se trouvent des Rebelles équipés de bonnes visions nocturnes, très bonnes même. Comme dirait Johnny Rico : ON LES DEGOMME



Bon ce n'était pas très malin d'un point de vue scénaristique de nous faire faire des objectifs en enfilade plus ou moins les mêmes que les Stryker. On conclu un tout petit pacte avec eux, le temps de dégager les vilains rebelles.

Nous reprenons donc l'assaut et alors que mes compagnons d'arme décident de flinguer dans le village, j'opte pour l'extérieur. Bingo. J'aperçois bien vite le reflet de deux visions nocturnes, "pouf", un out, "pouf pouf pouf" un deuxième OUT. Le matériel, c'est bien, la pratique c'est mieux. J'arrive sur eux sereinement, puis j'oblique sur la gauche et aperçois en contrebas trois rebelles dont au moins deux en vision nocturne. Même sentence. J'informe mes collègues que la zone est dégagée et ils font péter presque au même moment la cible. La détonation résonne dans la nuit, une première victoire Stratos. Mes camarades me demandent d'aller en avant sur le chemin et je suis suivi par Cauzette et Hellcat, ce qui me rassure bien, car si je devais être out..de nuit, ça me semblait chaud pour me sauver!
Nous progressons sans mal, en plein milieu du chemin, j'observe attentivement les environs mais je n'y verrais aucune menace.
Mes camarades feront exploser le deuxième objectif en toute quiétude.

Cependant, en arrivant sur le train et donc le dernier objectif...une lumière forte et fixe nous éclaire. Le hasard ? Probablement.
Toutefois, on décide de la contourner par la gauche.
J'avance en prenant soin, enfin presque, de ne pas faire de bruit. Je commence un peu à stresser car je ne vois personne. Et le train est plein de recoin sombre...plongé eux même dans le noir presque absolu. Mon dispositif de vision nocturne est performant, mais il a ses limites. Je dois donc prendre le risque d'éclairer le lieu avec mon spot infrarouge, visible uniquement via les visions nocturnes. Le hic, c'est que si je le vois, les ennemis avec vision nocturne le verront aussi. Je prend le risque et j'inspecte de loin le train. Rien

Puis, le hasard...au sol, un reflet ! Un reflet de lunette de protection ! Aussitôt je braque le désignateur dessus et je tire. Bam, out. OUF. Car je ne l'avais pas vu. L'adversaire était couché sur le sol, deux ou trois mètres derrière la lumière. Malin.

Cauzette arrive et...OUT ! Aie, il n'est donc pas seul.
Hellcat arrive vite en secours et je lui indique la position de cauzette. Cependant, je suis toujours à la recherche du dernier vilain.
Une construction avec des fenêtres se trouve juste à côté du train, il se trouve très probablement dedans. Le fait que quand j'ai éclairé le secteur avec mon spot infrarouge, personne ne m'a tiré dessus et que quand Cauzette a croisé le faisceau lumineux, il s'ai fait sortir, me conforte dans l'idée que celui-ci n'utilise que ses yeux.
J'avance donc spot infrarouge allumé...et là, une silhouette "coucou" "pouf" "OUT".
La zone est probablement sécurisée.
Je me demande si je n'ai pas inversé Cauzette & Hellcat lors de cette action

Le reste de la troupe arrive rapidement, et j'en profite pour faire le tour et analyser le secteur. Au loin, des lumières infrarouges m'indiquent que des ennemis sont probablement proche (+/-100m). Il faut faire vite et je transmet l'info par radio. Hélas ! Le dispositif semble dysfonctionner ! Cela prend du temps, beaucoup de temps, mais par chance, personne ne viendra nous embêter. Nous accomplirons la mission de nuit PRINCIPALE des stratos en moins d'une heure et demi! Pendant ce temps, les stryker n'auront rien fait.

Avec Jb, nous assurons les arrières des collègues et restons sur place quelques minutes de plus car de nuit, on se déplace bien moins vite. Cela fait, nous repartons nous aussi, et arrivé au chantier, un combat est engagé. Nous remarquons vite que ce n'est pas notre escouade mais bon, on est là pour tirer non ?
On entre dans la structure puis je me casse la figure, quelques instants à peine après avoir rappelé la chute de Jb lors d'une précédente nocturne...Le Karma tout ça tout ça...
Mais pas grave car pas de bobo.

Nous sommes désormais avec les potos qui semblent être très occupé niveau affrontement. D'ailleurs tellement occupé que je glisse une blague à Jb en disant que ça aurait pu être des Stryker que les mecs nous auraient pas calculé. Et en effet, y'a de quoi être occupé et avoir l'esprit ailleurs !
Nous ne sommes là que depuis quelques dizaines secondes que je me prend un tir dans le casque ! Heureusement, un médecin est là et il me remet en jeu peu de temps après, profitant d'une accalmie. Ils nous font savoir qu'un type tourne autour d'eux avec des visions nocturnes.
Cool, on est équipé :D! On repère rapidement le malandrin qui se trouvait à seulement 15m de nous contre un arbre et le sortons copieusement. Mais il faut dire aussi qu'après une triplette dans la jambe gauche, il n'était pas décidé à sortir.
Mieux encore, il se décale totalement et tire dans le tas.

Ahhh pas de ça mon garçon ! Je ne saurais dire combien de bille il a pris. Une bonne dizaine dans le torse de ma part en tout cas.
Furieux, il aura le toupet de dire qu'une seule bille aurait suffit (mince, j'en avais mis deux de trop au début alors ?).

Bref, pas grave.

Les gars avec nous sont content et nous aussi. Toutefois, y'a un truc.
Je me mets à ausculter un mec ultra prêt, genre 3/4cm, rien. Grrr chiant. Je cherche, je cherche. Rien. Pourtant, ils doivent bien l'avoir sur eux !

Quoi donc ? Ah mais leur patch d'appartenance à un camp pardis !
Ah tiens c'est curieux ça, leur brassard, y'a une lettre fluo dessus et je suis sûr et certains que les brassards bleus n'ont rien de cela !

Petit aparté : Durant l'op, nous avons rapidement remarqué que les Stryker avaient SOIT des brassards rouges, soit, des brassards jaunes avec un truc réfléchissant formant une lettre.

Vous avez compris ?

Je me tourne vers Jb "Tu sais quoi?" "Bin c'est ce qu'on disait pour rigoler". Aussitôt, et sans vergogne, je plante mon 416 contre le gilet d'un gars et je tire à bout portant. Je tire immédiatement après sur son collègue un peu surpris à sa gauche, toujours dans le gilet. Puis, un troisième. Je me tourne un instant pour voir que Jb est out, j'en shoot un dernier et là, il y a un dont SEULE la tête dépasse. Je suis à, pour être LARGE, 5m de lui. Je joue à 390fps. Je lui dit "Je ne vais pas te tirer dessus, y'a que ta tête qui dép..." OUT. Arf tant pis XD!
C'était fun et je m'en serais voulu d'avoir fait mal à quelqu'un.
On a tous bien rigolé, surtout quand on s'est rappelé avoir sorti...un Stratos !
Mais la fête est de courte durée, un contingent de rebelle supprime les derniers survivants.

Ce superbe fait d'arme nous ravie de notre soirée et nous rentrons tout guilleret à notre camp. Sur le retour, on croise un mec bizarre qui m'interpelle "eh xxx xxxx xxx" car je ne comprend rien et là je manque de trébucher "ça xxx". Bizarre.

Je la fais petit joueur et décide me coucher. Je suis assez éreinté par les A/R, et le terrain est tout de même physique.

Garfilde, Fifou, Simon, Arthur & Bébert repartent au combat pour leur part.

Une nuit de sommeil plus tard (mais pas super bonne :/), les corps sont un peu endoloris.

Après un frugal petit déjeuner, nous reprenons la chasse.
Après un rapide détour par la porte des étoiles pour une session photo, nous prenons la direction de bagdo en prenant le chemin tout tracé.

Nous trouverons d'ailleurs la seule poche de "combat/résistance" là bas. Hélas, trois fois hélas, nous serons au fait face à des adversaires peu fairplay. Pour ma part, je n'ai pas eu d'highlander MAIS, j'ai eu des retours en jeu instantané !
Pour rappel, c'était : Une fois touché, un médecin DOIT te remettre en jeu sous 3 minutes. Passé ce délai, tu dois te remettre en jeu à un hôpital OU au QG. C'est assez clair donc, pas de remise en jeu possible "par soit même" avant 3 minutes. Eh bien là, on touchait quelqu'un et il "fonçait" directement sur leur hôpital qui se trouvait justement à Bagdo...cela devient très compliqué pour nous !
Le truc encore plus bête, c'est qu'apriori, seule une équipe de stryker fait ainsi. Ils étaient +/-3 escouades (mais probablement pas au complet), mais non, personne ne s'est dit là bas qu'il fallait les rappeler à l'ordre. Bref :/....Après avoir tiré BEAUCOUP pour aucun résultat concret, nous rebroussons chemin.
Pour ma part, je me dit que je vais arrêter, quand une OP commence à prendre cette tournure : peu de gens en jeu, de la triche et la fin qui de toute manière ne va pas tarder, je préfère m'arrêter.

Voilà pour le résumé plus ou moins fidèle dans la chronologie.

Maintenant passons au vrai feedback :

Il s'agit de ma 2e OP sur ce terrain, et ma 37e OP en tout. D'un point de vue purement objectif, elle était très bien, le contrat est rempli par les orga ; à savoir une OP simple, adaptée pour les débutants (en op) et disposant d'un espace suffisant pour évoluer sans se marcher dessus.

Les défauts que je relèverais, en restant objectif et uniquement vis à vis du "contrat" :

- Un mode de respawn différent pour les camps, je ne comprend pas l'intérêt.
- Des PNJ répartis en 2 ""camps"". L'un possiblement hostile et l'autre non, ce n'était pas prévu à la base et cela surprend pas mal, surtout le soir compte tenu de l'équipement et du niveau de jeu de ceci de manière générale.
- Une action finalement assez localisée, inhérent à l'aménagement du terrain essentiellement présent sur une seule partie du terrain.
- La zone de campement, si celle-ci était, Ô joie, proche du parking, elle était en grosse pente et du coup, vraiment pas pratique.
- Un passage chrony tardif. Il devait être fait plus tôt à l'origine...mais bon, le passage était rapide et les orga conciliants (pas comme à la "détente sauvage", donc ça va.
- Pas de briefing sécurité "tous ensemble". Ce défaut est à nuancer car l'orga a utilisé une pirouette "vous avez signé pour l'op, donc vous avez lu les consignes", c'est pas bête, mais je suis de nature méfiante et ne fait aucunement confiance aux inconnus.

Les défauts subjectif que je relèverais compte tenu de ma "longue expérience" en terme d'op et en restant dans le cadre du "contrat" :

- Un manque évident d'encadrement par rapport aux camps. Un "général orga" eut été vraiment utile.
- Un scénario...grand absent. Je n'ai pas eu la sensation de participer à un vrai "combat", c'était assez décousu au final.
- 0 contrôle de puissance en jeu. Je ne sais pas s'il y a eu triche, mais c'était indiqué qu'il y aurait des contrôles au pif et finalement que dalle.
- Une fumée plus que suspecte du vendredi au dimanche :/


Maintenant, ce qui ne m'a pas plu de manière générale et indépendamment des orgas :

- Des équipes/joueurs qui clairement n'ont pas compris que c'était une OP light/simple et qui était déjà dans une optique milsim "faire comme les vrais". Cela ne m'a pas plu pour cette OP, jamais en fait ^^. J'ai fait un tas d'op "milsim" et il n'est pas nécessaire d'avoir cet état d'esprit "comme en vrai", bien au contraire.
- L'état d'esprit très mauvais perdant de la part d'une équipe de Stryker en particulier, la Unité Delta. Ils tiraient clairement la gueule à chaque fois, peut être parce qu'ils se faisaient sortir ""eux les pro"" par des ""débutants"" en mode déconnade.
- La météo bien fraîche quand même xD
- On a perdu Bébert


Ce que j'ai aimé :

- L'ambiance au sein de notre (nos) escouade(s). Un vrai moment de plaisir. Aucunes tensions, il ne faut pas oublier que nous sommes compagnons de jeu, pas forcément les meilleurs amis du monde etc, bref vous m'avez compris, on ne peut pas aimer tous le monde, on est humain (et français xD).
- Vous m'avez désigné chef (bande de batttaaarrrrrddd) mais finalement, j'ai trouvé ça rigolo
- Vous avez assurez ! Mieux que je ne l'aurais cru
- Vous avez tous pris du plaisir à l'op et ça, jamais je ne l'aurais cru. Les OPs, ce ne sont pas (et ne seront JAMAIS) des dominicales, c'est "long", parfois pénible et, bah ça peut tout simplement ne pas plaire.
- De grosses tranches de rigolade tout le temps!
- La "Côte à Théo", j'ai pas aimé la monter, mais j'ai aimé la rigolade qui y est liée :p
- On a pas eu de pluie ! Inespéré !
- Les Strykers ont bien ramassé ahah ! Même s'il n'y a pas de perdant à l'airsoft, c'est quand sympa de "gagner" :)
- On a fait du beau jeu ensemble.
- On a retrouvé Bébert



Du coup, j'ai envie de dire qu'il n'y a que du positif en ce qui concerne cette OP. Je n'avais pas de grosses attentes (contrairement à certains qui fatalement sont déçus) et du coup, ça m'a bien plus.
J'espère pouvoir repartir avec vous en OP, le plus souvent possible :)! Et ça croyez moi, c'est un compliment.

Allez, prochaine étape : Une OP avec un dress code genre "ce camp, c'est que des tenues américaines modernes et en face, de l'européen moderne".
"T'aime les omelettes ? Tiens je te casse les oeufs"

Image
Image
Image

Avatar du membre
Hellcat
Messages : 480
Enregistré le : lun. 2 janv. 2017 13:21

Re: Feedback de l'OP Vangélis @AMA FRANCE 02-03/03/2019

Messagepar Hellcat » mar. 26 mars 2019 17:48

Beau résumé Gwen :mrgreen: :mrgreen:

Gwen a écrit : Allez, prochaine étape : Une OP avec un dress code genre "ce camp, c'est que des tenues américaines modernes et en face, de l'européen moderne".


A quoi penses tu??
Cruauté réveille-toi ! Qu'importe le courroux, qu'importe la ruine, et que l'aube soit rouge !

Avatar du membre
Gwen
Messages : 1195
Enregistré le : sam. 24 déc. 2016 13:16
Localisation : Blainville sur Orne / Caen

Re: Feedback de l'OP Vangélis @AMA FRANCE 02-03/03/2019

Messagepar Gwen » mar. 26 mars 2019 18:00

Rien en particulier :), mais si je vois un truc de ce genre passer, je vous propose direct ça ^^!
"T'aime les omelettes ? Tiens je te casse les oeufs"

Image
Image
Image


Retourner vers « Débrief parties »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités